Discours unitaire 16 octobre

dimanche 17 octobre 2010
par  Webmestre FSU 57
popularité : 96%

Discours unitaire fin de manifestation Samedi 16 octobre. CFDT – CFTC – CFE CGC – CGT – FO - FSU - UNSA

« Lorsqu’il y a un million de manifestants dans la rue, c’est le problème des syndicats.
Lorsqu’il y a trois millions de personnes dans la rue, c’est le problème du gouvernement ».

Telle était la formule de Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Intérieur, « soutenant » son ami Dominique de Villepin en 2006 lors du mouvement anti CPE.

LES TROIS MILLIONS DE MANIFESTANTS SONT LA.

Depuis le mois de mai, de plus en plus nombreux, les salariés jeunes et moins jeunes, les retraités et aussi les étudiants montrent leur opposition avec constance et détermination face à une « réforme », injuste ,inefficace, INACCEPTABLE !

C’est le Gouvernement qui a fait le choix d’un passage en force et de l’affrontement.

Le Gouvernement a fait le choix de bousculer le calendrier qui était initialement fixé en imposant le rendez- vous retraites en 2010 et non en 2012.

Le Gouvernement a refusé toute réelle négociation.

Le Gouvernement a cherché à imposer ce « projet de réforme » à grand renfort d’une campagne dans les grands media pour un montant de 7 millions d’euros !

Le Gouvernement y expliquait alors que son texte était le seul choix possible pour sauvegarder le système de retraite par répartition, qu’il était juste socialement et efficace économiquement. Mensonges qui n’ont convaincu personne. Au contraire, l’opinion publique apporte massivement son soutien à notre action !

Le Gouvernement et la majorité parlementaire à l’Assemblée Nationale et au Sénat ont fait le choix de précipiter les débats et les votes pour valider le projet de loi. Manœuvres qui ne trompent personne et qui démontrent la fébrilité du gouvernement et de la majorité sur la question des retraites.

Le Gouvernement escomptait un essoufflement du mouvement. Celui-ci ne se produit pas bien au contraire !!

Le mouvement de protestation contre le projet WOERTH SARKOZY et pour une autre réforme juste et solidaire est un mouvement massif et populaire !

Aujourd’hui c’est LE problème du Gouvernement.

Face à l’importance des manifestations, le Gouvernement est donc pris dans ses mensonges et ses contradictions.

Un seul exemple récent suffit : la question de la retraite des femmes.

Une tribune signée notamment par Woerth et Tron dans le Monde du 4 octobre affirmait que le projet de réforme des retraites serait neutre au regard des inégalités de pensions entre femmes et hommes et que celles-ci sont appelées à se réduire dans l’avenir !!

Pourtant, quelques jours plus tard, le Président de la République lui-même a concédé qu’il y avait un « problème ».

Il a annoncé alors le maintien à 65 ans de l’âge sans décote pour les mères d’au moins 3 enfants nées au début des années 50 et s’étant arrêtées au moins un an mais il exclue les femmes qui ont poursuivi leur carrière et les générations futures qui seront les plus pénalisées du fait de l’allongement de la durée de cotisation et de l’entrée plus tardive dans la vie professionnelle.

Ce n’est qu’une manœuvre qui ne trompe personne.

TOUS ENSEMBLE, NOUS AFFIRMONS QUE :

la question des retraites n’est pas qu’une question démographique. C’est également une question de partage des richesses ! Les inégalités augmentent toujours et les hauts revenus explosent.

Au lieu d’un bouclier fiscal, nous voulons d’un bouclier social !

TOUS ENSEMBLE NOUS AFFIRMONS QUE :
notre détermination est intacte pour dire que le projet de « réforme » des retraites est INACCEPTABLE car il est INJUSTE, INEFFICACE, INEGALITAIRE. CE PROJET DOIT ETRE ABANDONNE !

EN REALITE, CETTE « REFORME » EST LA PLUS DURE D’EUROPE.
TOUS ENSEMBLE, NOUS LA REFUSONS.
Les organisations syndicales, dans l’unité d’action, avec les salariés sont déterminées à mener la bataille des retraites jusqu’à la victoire.
Elles ont développé et continueront ,avec les salariés, à développer toutes les actions nécessaires sous toutes ses formes pour amplifier le mouvement social et obtenir satisfaction.
Le rejet de la réforme gouvernementale par les salariés est massif.
Le 12 octobre et aujourd’hui en sont la démonstration définitive.
Depuis mardi, dans des entreprises et administrations , les salariés décident de reconduire la grève.
Les Unions départementales de Moselle soutiennent toutes les initiatives prises par leurs syndicats.
Comme le gouvernement ne cède pas, les organisations syndicales de Moselle appellent les salariés à continuer de débattre en assemblées générales pour décider ensemble des suites à donner à la mobilisation.
Dès à présent, elles vous appellent à participer à la nouvelle journée de grèves et de manifestation qui se déroulera le 19 octobre, la manifestation départementale se déroulant à METZ dès 14h30 depuis la PLACE DE LA GARE.

FACE A CE GOUVERNEMENT OBTUS, BORNE, BUTE, NOUS SOMMES ENSEMBLE TETUS, TENACES ET DETERMINES.
ENSEMBLE, NOUS ALLONS FAIRE RECULER LE GOUVERNEMENT.


Contact

FSU MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron
57070 METZ


Tél : 03 87 55 15 40
Mél : fsu57@fsu.fr

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 septembre 2017 - 10 octobre. Manifestation à METZ

Départ de la manifestation unitaire
10 h 00
Place de la Gare METZ

15 septembre 2017 - CONFERENCE A L’IRTS de NANCY le 21/09/2017 à partir de 18 h 00.

PROGRAMME
18 H : Accueil
18h30 : LES ETATS GENERAUX ALTERNATIFS DU TRAVAIL SOCIAL EN LORRAINE (...)

15 septembre 2017 - 21 SEPTEMBRE A METZ

MANIFESTATION
DEPART 16 H 00 PLACE DE LA GARE METZ

7 avril 2017 - 1er mai en Moselle

Départ de la manifestation
10 h 30
Place de la Gare METZ

14 octobre 2016 - HAYANGE EXPULSION DU SECOURS POPULAIRE

POUR SIGNER LA PETITION DE SOUTIEN IL SUFFIT DE CLIQUER ICI. MERCI.