Les réactions du SNUIPP Moselle et du SNES Nancy-Metz après le CTM du 19 décembre

CP SNUIPP Moselle . CP SNES académique
jeudi 19 décembre 2013
par  Webmestre FSU 57
popularité : 90%

La foudre, dit - on, ne frappe pas deux fois au même endroit. Pour les suppressions de postes dans l’Education Nationale, il en est autrement.
Lors du Comité Technique Ministériel du 19 décembre, il nous a été annonce que l’Académie de Nancy Metz devrait encore rendre pour la rentrée 2014 98 postes dans les collèges et lycées lorrains. La difficulté de notre académie est réglée par la création de 2 postes de Professeures des Ecoles pour toutes les écoles et de 3 postes de Conseillers Principaux d’Education !!
La Fsu et ses syndicats nationaux considèrent que c’est un nouveau sale coup pour les élèves lorrains et pour le service public d’éducation.
C’est pourquoi elle affirme que la copie doit être revue et va prendre toutes les initiatives avec les collègues dans le cadre syndical le plus large pour obtenir satisfaction.

CP SNUIPP MOSELLE du 19 décembre 2013.

Carte scolaire de Moselle : l’Ecole sous tension !

La rentrée 2013 a été très difficile dans les écoles de Moselle. Faudrait-il rappeler que la Lorraine a été la seule académie métropolitaine à subir des suppressions de postes en cette rentrée 2013 ? 26 postes supprimés initialement dans le 1er degré.
Suite au Comité technique ministériel du 19 décembre, le ministre a annoncé les dotations pour les académies à la rentrée 2014. La prochaine rentrée scolaire, l’académie bénéficiera d’une dotation positive : 2 postes ! Mais au regard, de la situation des écoles en Lorraine et en Moselle, cette dotation reste bien insuffisante.
Le primaire part de tellement loin, que cette année encore il sera difficile de répondre à tous les besoins. La préparation de la rentrée 2014 s’annonce donc encore délicate. Le SNUipp-FSU estime qu’il faut à la fois rattraper le grand retard de postes dont souffre le primaire, mais aussi absorber la hausse démographique tout en assurant le développement des dispositifs « plus de maitres que de classes », « scolarisation des moins de trois ans », la reconstruction des RASED et des brigades de remplaçants, afin de relancer sérieusement la formation continue. Il faut enclencher les transformations pédagogiques, les résultats de PISA invitant à des changements urgents.
Les opérations de cartes scolaires sont repoussées après les élections !
Le ministère a aussi annoncé que les mesures définitives de cartes scolaires départementales seraient reportées après les élections municipales. Le SNUipp-FSU est intervenu en alertant le ministre : cette décision va décaler toutes les procédures de préparartion de la rentrée : gestion des ouvertures et des fermetures de postes, mutations des enseignants, … Tout risque de se faire dans l’urgence avec la complexité supplémentaire d’un dossier des rythmes scolaires toujours controversé.
Le temps politique n’est pas celui de l’école. Pour notre part, nous souhaitons que la rentrée scolaire se prépare en toute sérénité. C’est sans attendre la fin de la séquence électorale que le SNUipp-FSU va engager dès janvier avec les enseignants un travail de remontée des besoins des écoles, afin d’anticiper les opérations de carte scolaire départementales de l’académie.
Les prévisions pour l’année scolaire 2013/2014 annonçaient une baisse d’élèves or le constat à la rentrée 2013 fait même apparaître des élèves en plus alors qu’on nous annonçait bon nombre d’élèves en moins (482 élèves de plus par rapport aux prévisions dans le premier degré et 186 dans le second degré).
Par exemple en Moselle, la rentrée a dû se faire avec des suppressions de postes alors qu’au bilan il y a 160 élèves de plus dans les écoles.

· les décisions de carte scolaire / le contexte démographique
En Moselle, la dotation de 2013 s’est avérée insuffisante compte tenu de l’évolution des effectifs ( 482 élèves de plus que les prévisions), du passif antérieur, des besoins à satisfaire en qualité d’accueil et d’enseignement.
Pour cette rentrée, il s’est avéré que de nombreuses écoles n’ont pas pu bénéficier d’une réponse juste et équitable au vu de leur situation. Par exemple, de nombreuses écoles de Moselle dépassant les seuils indicatifs de 25 par classe en élémentaire et 30 par classe en maternelle n’ont pas eu d’ouverture. Une école maternelle située en ECLAIR n’a pas non plus obtenu d’ouverture. Le DASEN a relevé le seuil pour obtenir une ouverture en maternelle (nous sommes passés de 30 à 32).
Des problèmes de remplacement sont encore prédominants cette année, eu égard au nombre insuffisant de postes rouverts cette année. La formation continue des enseignants sera encore quasi inexistante.
Nous dénonçons également l’absence de moyens à destination des RASED et des CMPP qui en ont fait la demande (postes de psychologue, maitre G).
Le surnombre conjoncturel (présence d’enseignants qui n’ont pas de postes dès la rentrée et qui sont nommés au fur et à mesure des besoins au cours de l’année) dans certains départements de l’académie a pu permettre de répondre à quelques situations urgentes, sans pour autant pérenniser les ouvertures nécessaires.

· les priorités ministérielles
Il n’est pas possible à l’heure actuelle, au vu des moyens budgétaires dont disposera la Moselle à la rentrée 2014, de répondre favorablement aux priorités ministérielles que sont : la scolarisation des moins de 3 ans, la création de dispositifs « plus de maitres que de classes » ou de dispositifs « UPE2A » à destination des élèves allophones.

· La scolarisation des moins de 3 ans
Même si dans plus d’écoles que l’an passé, les enfants de moins de trois ans sont désormais comptabilisés lors de la préparation des cartes scolaires, nous sommes encore loin du compte en terme de moyens humains et financiers nécessaires pour accueillir ces enfants dans de bonnes conditions dans les écoles.

· Plus de maîtres que de classes
Nous avons eu l’an passé un réassort de 15 postes de plus de maitres que de classes pour l’académie, ce nombre est largement insuffisant par rapport aux besoins.

· Scolarité des élèves allophones nouvellement arrivés
Depuis l’an dernier, beaucoup de familles de migrants sont arrivées sur Metz. Elles sont réparties par la suite sur le département et l’académie, mais la plupart des familles demeurent en Moselle. Ces familles ne sont pas présentes à la rentrée et les enfants sont inscrits et scolarisés au plus tôt entre octobre et décembre. Ces effectifs ne sont par conséquent pas pris en compte dans les prévisions alors qu’il s’agit de plusieurs centaines d’élèves qui sont scolarisés dans le 1er et 2nd degré.

· Mesures d’allègement en éducation prioritaire
Le ministère a confirmé au SNUipp-FSU que la dotation pour la rentrée 2014, englobait les mesures d’allègement de service pour les professeurs des écoles en Education Prioritaire. Nous ne savons pas à l’heure actuels quels sont les réseaux qui pourront en bénéficier.

Aujourd’hui sous dotée, l’Ecole primaire doit être l’une des priorités de notre système éducatif. C’est la première marche vers la réussite , qu’aucun élève ne doit manquer.

Pour le SNUipp FSU, c’est maintenant qu’il faut agir pour améliorer les conditions d’apprentissage des enfants et les conditions de travail des enseignants . Les discours et les promesses de changement doivent se concrétiser maintenant. La dotation de 2 postes pour le 1er degré en Lorraine est insuffisante pour répondre à tous les besoins.

CP SNES NANCY METZ 19/12/2013
RENTRÉE 2014 : NOUVELLES DÉGRADATIONS DANS LES COLLÈGES ET LES LYCÉES DE LORRAINE
Le ministère annonce 98 nouvelles suppressions de postes dans les lycées et collèges de notre académie à la prochaine rentrée. Ainsi les conditions d’étude vont continuer à se dégrader à la prochaine rentrée. Les difficultés sociales et économiques de notre région sont ignorées par le ministre qui continue à supprimer des postes alors que les besoins pour surmonter les difficultés scolaires de
nos élèves sont énormes.
La Lorraine est à nouveau stigmatisée et méprisée.
Le SNES Lorraine appelle d’ores et déjà l’ensemble des acteurs de l’éducation à s’engager dans les actions à venir afin d’obtenir les moyens indispensables à la réussite de tous les élèves lorrains.


Contact

FSU MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron
57070 METZ


Tél : 03 87 55 15 40
Mél : fsu57@fsu.fr

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 septembre 2017 - 10 octobre. Manifestation à METZ

Départ de la manifestation unitaire
10 h 00
Place de la Gare METZ

15 septembre 2017 - CONFERENCE A L’IRTS de NANCY le 21/09/2017 à partir de 18 h 00.

PROGRAMME
18 H : Accueil
18h30 : LES ETATS GENERAUX ALTERNATIFS DU TRAVAIL SOCIAL EN LORRAINE (...)

15 septembre 2017 - 21 SEPTEMBRE A METZ

MANIFESTATION
DEPART 16 H 00 PLACE DE LA GARE METZ

7 avril 2017 - 1er mai en Moselle

Départ de la manifestation
10 h 30
Place de la Gare METZ

14 octobre 2016 - HAYANGE EXPULSION DU SECOURS POPULAIRE

POUR SIGNER LA PETITION DE SOUTIEN IL SUFFIT DE CLIQUER ICI. MERCI.