Réseau Éducation Sans Frontières (RESF)

mardi 29 août 2006
par  Webmestre FSU 57
popularité : 63%

Réseau Éducation Sans Frontières (RESF)

Enseignants, parents d’élèves, militants associatifs de tous horizons, élus ou simples citoyens refusent tout simplement que des enfants, nos élèves, soient arrachés des bancs de leur école et expulsés avec leurs parents vers des pays où leur avenir serait compromis.
Attaché au droit à l’éducation pour tous les enfants, la FSU prend toute sa place dans les combats du Réseau Éducation Sans Frontières. RESF fédère un vaste mouvement d’opinion autour de la protection des familles en situation irrégulière et de leurs enfants scolarisés.
Nous participons au plan local comme au niveau national aux actions de toutes natures qui se développent depuis plusieurs mois pour empêcher ces pratiques indignes d’un pays démocratique.
La pétition nationale « Nous les prenons sous notre protection », soutenue par de nombreuses personnalités a déjà recueilli des dizaines de milliers de signatures. L’importante médiatisation de nombreux cas d’élèves sans papiers a permis une réelle sensibilisation de l’opinion publique. Ces mobilisations ont imposé deux reculs significatifs au gouvernement. La circulaire du 30 octobre 2005 a, dans un premier temps, permis au plus grand nombre de finir l’année scolaire sans la hantise d’une expulsion immédiate. Celle du ministre de l’Intérieur en juin dernier a ouvert des perspectives de régularisation pour les familles. Nous ne nous berçons pas d’illusions sur la portée de ces mesures limitées dans le temps et dans leur application. Les politiques d’immigration du gouvernement restent marquées par la brutalité, le cynisme et continuent de bafouer les droits les plus élémentaires de la personne humaine.
Les méthodes utilisées dans le cadre de cette politique, et tout particulièrement l’envoi, à plusieurs reprises l’an passé, de la police dans les écoles pour « réunir les familles » avant de les expulser, sont inacceptables et nous nous y opposons.
La vigilance et la mobilisation de toute notre profession vont donc se poursuivre. Il s’agit bien de faire en sorte que tous nos élèves soient, à cette rentrée et pour toute l’année, dans leurs classes et leurs cours de récréation.

En juin et juillet, le RESF a organisé des parrainages pour 35 familles à Thionville, Hayange, Fameck, Moyeuvre-Grande et Audun-le-Tiche. Faisant suite à de nombreux autres parrainages sur Metz (31 familles), Woelfling (8 familles) et Behren (16 familles) d’autres sont encore prévus fin août.
A ce jour, 175 dossiers de régularisation (source préfecture) ont été déposés à la préfecture de Moselle.

  • 25 familles ont été régularisées dans le cadre de la circulaire Sarkozy du 13 juin ;
  • 9 familles ont eu une réponse négative : l’une de ces familles a accepté l’aide au retour et les 8 autres maintiennent leur volonté de rester en France.
  • Toutes les autres familles sont en attente d’une réponse à ce jour.

Cet été, la Préfecture de Moselle a très bien « communiqué » puisque le chiffre actuel des régularisations est très favorable. En fait, le pire est devant nous puisque, sous couvert d’un examen au cas par cas, c’est bien une politique du quota qui va être appliquée (70% d’expulsions annoncées dès juillet alors qu’il restait plus d’un mois pour déposer sa demande.)
Pour les 4 familles qui ont déjà reçu un arrêté de reconduite à la frontière ; le danger est immédiat puisqu’ils peuvent être arrêtés d’un instant à l’autre, emmenés dans un centre de rétention puis expulsés du territoire.

L’objectif du réseau est de régulariser toutes les familles que nous accompagnons. Notre mobilisation a obligé Sarkozy à éditer la circulaire du 13 juin ; aujourd’hui, c’est plus que jamais notre mobilisation qui permettra la régularisation de toutes les familles qui veulent rester en France.

Quelques consignes afin de rester mobilisés :

  • Les enfants doivent impérativement être scolarisés, on n’a pas besoin de titre de séjour pour s’inscrire à l’école.
  • Alerter toute la communauté éducative de la situation des enfants et passer les consignes.
  • Alerter quelqu’un du réseau en cas d’intervention de la police (la police ne peut entrer dans une école qu’avec une commission rogatoire ; dans le cas contraire ne donner aucune information même téléphonique).
    • Tel : 06 87 95 17 20 (région de Metz)
    • Tel : 06 73 55 69 61 (région de Sarreguemines)
    • Tel : 06 32 93 85 76 (région de Thionville)
  • Les familles arrêtées ont 48h pour déposer un recours au Tribunal Administratif, un certificat d’assiduité scolaire peut aider en cas de recours ; les préparer à l’avance et en cas d’arrestation les faxer au RESF.
    • Fax : 03 87 98 86 15
  • Des milliers de personnes ont signé la pétition "Nous les prenons sous notre protection". Sachez qu’un seul enfant protégé peut éviter l’expulsion de toute la famille.

Ces familles comptent sur nous tous !


Documents joints

Chaise noire RESF

Contact

FSU MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron
57070 METZ


Tél : 03 87 55 15 40
Mél : fsu57@fsu.fr

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 septembre 2017 - 10 octobre. Manifestation à METZ

Départ de la manifestation unitaire
10 h 00
Place de la Gare METZ

15 septembre 2017 - CONFERENCE A L’IRTS de NANCY le 21/09/2017 à partir de 18 h 00.

PROGRAMME
18 H : Accueil
18h30 : LES ETATS GENERAUX ALTERNATIFS DU TRAVAIL SOCIAL EN LORRAINE (...)

15 septembre 2017 - 21 SEPTEMBRE A METZ

MANIFESTATION
DEPART 16 H 00 PLACE DE LA GARE METZ

7 avril 2017 - 1er mai en Moselle

Départ de la manifestation
10 h 30
Place de la Gare METZ

14 octobre 2016 - HAYANGE EXPULSION DU SECOURS POPULAIRE

POUR SIGNER LA PETITION DE SOUTIEN IL SUFFIT DE CLIQUER ICI. MERCI.